Le coin des jardiniers

LA LUTTE NATURELLE CONTRE LES NUISIBLES
Les jardiniers considèrent souvent les animaux, du chat au puceron, en passant par la taupe et l’escargot, comme des indésirables. Les chats grattent dans les semis, les chiens urinent sur les fleurs... On peut se protéger de ces visiteurs importuns sans pour autant utiliser pièges ou pesticides.

Les chats
Pour éloigner les chats, déposez autour des plates-bandes des pelures d’orange ou de citron, plantez de la rue officinale, du coleus canina, des bulbes d’oignons ou d’ails.
A l’inverse, attirez les chats à l’écart des massifs en plantant dans un coin du jardin de l’herbe à chat.

Les chiens
Pour éloigner les chiens, on peut utiliser de l’essence de moutarde ou de citron ou le marc de café répandu autour de l’endroit à protéger

Escargots et limaces
La rue, la lavande, le romarin, la sauge et la menthe sont des auxiliaires précieux contre escargots et limaces. Une fois réduits en poudre et répandus sur le sol, ils protègent également des rats. Plantés dans le potager ou le verger, ils éloignent les insectes indésirables. Pour protéger vos fleurs des limaces, répandez au pied des plantes de la sciure de bois, des coquilles d’oeufs broyées ou des aiguilles de sapin

Les taupes
Certaines plantes sont connues pour incommoder les taupes comme l’euphorbe, certaines variétés de fritillaires, le sureau qui écarte aussi les campagnols et les mulots. Les taupes n’ont pas une bonne vue, mais une ouïe excellente. Plantez dans les galeries des bouteilles vides, le vent soufflant dans le goulot produit un sifflement qui incommode les taupes et les incite à déménager.

Les larves
Contre les larves, déposez autour de vos plantes des fanes d’épinards ou de pommes de terre. Les larves vont se rassembler sous cette litière. Laissez les en place quelques jours puis retournez-les et mettez-les à disposition des oiseaux qui vont se régaler.

Les fourmis
Les fourmis détestent l’herbe à chat, la menthe poivrée, la sauge et la menthe verte.

Les pucerons
Sauvegardez vos massifs en plantant dans un coin du jardin des capucines ou des fèves qui attirent les pucerons, mais également leurs prédateurs, notamment perce-oreilles et coccinelles. Une seule larve de coccinelle consomme durant sa courte vie près de 3000 pucerons.

Les moustiques
Pour éviter d’être infesté par les moustiques, éliminez toutes les eaux stagnantes : nettoyez les gouttières, changez régulièrement l’eau de boisson des oiseaux. Plantez dans votre jardin des plantes aromatiques comme le laurier, la citronnelle, le thym, le romarin ou le géranium.

Les alliés du jardinier
Certaines plantes, associées aux fleurs à protéger, repoussent les pucerons : oeillets d’Inde, thym, absinthe, sarriette, lavande.
Parmi les plantes répulsives, la rue est particulièrement intéressante : son odeur amère éloigne les chats, ses feuilles repoussent les pucerons.
Chaque espèce animale a son prédateur.
Pour lutter contre les insectes, attirez dans votre jardin les chauve-souris en laissant libre l’accès des greniers, en ne bouchant pas les trous des arbres creux.
Les hérissons qui affectionnent les buissons et haies non taillées, vont vous débarrasser des limaces et des escargots.
Les principaux alliés du jardinier sont les oiseaux, grands consommateurs de vers, de mouches et de chenilles. Eux aussi ont besoin de haies et de buissons pour y faire leur nid. Si vous les nourrissez pendant l’hiver, ils vous remercieront en nettoyant votre jardin le printemps venu !