Stérilisation

Chez le chat

Beaucoup de gens pensent tout d'abord qu’il faut faire faire une portée à une chatte avant de la faire stériliser ce qui est complètement faux.

En effet, la chatte, par la présence de ses ovaires, manifeste l’instinct de reproduction ; celui-ci disparaît avec la stérilisation (ovariectomie). Il n’y a donc pas de frustration, que la chatte ait ou non portée auparavant.

 

Ensuite, certains propriétaires craignent que leur chat castré devienne paresseux et goinfre

Il n’y a en vérité aucune raison, ni aucune fatalité pour qu’un chat castré se transforme en gros poussah amorphe. Il suffit de faire attention à son régime et il conservera sa taille de guêpe et sa vivacité.

En effet, la diminution du taux d’hormones mâles dans l’organisme entraîne une meilleure assimilation de la nourriture habituelle. La reproduction est un acte physiologique normal qui assure la pérennité des espèces.

 

Dans la vie citadine, les chats trouvent peu de prédateurs et, seuls l’homme ou les maladies félines, en limitent l’expansion. Devant la multitude des chats errants, on peut être assuré que l’espèce n’est pas en voie d’extinction, bien au contraire, les chats errants et souvent malheureux, se rencontrent partout.

Il est donc nécessaire d’en limiter la reproduction par la stérilisation des mâles et des femelles. Les glandes sexuelles commandent l’instinct de reproduction chez nos animaux et la castration les libère de cet instinct sans leur porter préjudice.

 

La stérilisation des chats est donc le seul moyen d’éviter que de nombreux chatons ne se retrouvent dans la rue et ne vivent dans des conditions sordides. Lorsque des chats sont en surpopulation à un endroit, bien souvent cela se termine mal pour eux ; piégeages, empoisonnements…

 

 

Chez le chien

En ce qui concerne nos amis les chiens, là aussi, on continue de croire qu’au moins une portée est nécessaire dans la vie d’une chienne, pour sa santé. Elle lui « renouvelle le sang » dit-on. On va jusqu’à conclure que tous les maux, bobos, tumeurs dont peut souffrir toute chienne âgée sont dus au seul fait qu’elle n’ait jamais portée ! Tout cela est faux !

 

En fait, si la maternité est une fonction naturelle, elle n’est pas pour autant une garantie de longévité. Bien au contraire, trop de maternités peuvent arriver à épuiser prématurément une chienne, sans parler des accidents possibles à l’accouchement. Et à l'inverse, il est tout à fait courant qu'une chienne vive normalement et longtemps, sans jamais avoir connu les joies (et les soucis) de la maternité. De la même manière, alors que nous recevons beaucoup d’appels de personnes en détresse dont l'animal est parti faire les yeux doux à la femelle du quartier, un chien et une chienne opérés ont moins tendance à fuguer. La castration évite ainsi bon nombre de soucis !

 

Enfin, 2000 chiots naissent chaque jour en France. Difficile pour chacun d'eux de trouver de bons maîtres qui les traitent avec respect ; la conséquence étant que la plupart de ces animaux viennent grossir le nombre toujours croissant des pensionnaires des refuges SPA...